Education, formation, emploi, masters, grandes écoles et recherche. Observatoire Boivigny.

Observatoire Boivigny, informations et analyses sur l'enseignement supérieur


        

Frank Bournois (CEFDG) : "une logique de progrès et non de sanction"




Avez-vous les moyens de vérifier les données transmises par les écoles, notamment en matière d’insertion professionnelle ?

Frank Bournois (CEFDG) : "une logique de progrès et non de sanction"
La commission est composée de 16 membres bénévoles tous très occupés par ailleurs et ne dispose pas de moyens financiers spécifiques. Il n’est donc pas possible de tout vérifier : nous faisons confiance aux écoles et aux chiffres de la Conférence des grandes écoles (CGE). Mais attention, un établissement qui tricherait sur ses résultats s’expose à un sérieux retour de bâton. Le monde des formations en gestion est un petit monde. Dans un contexte d’hyper compétition, il y a toujours quelqu’un pour vous parler des défauts des autres : je ne compte plus le nombre d’e-mails et d’appels que je reçois pour m’informer sur les pratiques de telle ou telle formation. Bien évidemment, je prends ces informations avec la distance nécessaire pour les utiliser avec discernement.

Le budget est-il un critère que vous prenez en compte ?

Il n’y a pas de critère lié directement au budget, mais le budget entre en ligne de compte de manière mécanique : même une petite école va devoir dépenser environ 75.000 euros par an pour un professeur. Avec une quinzaine de professeurs, on dépasse déjà le million et ça ne prend pas en compte tous les autres coûts. Il y a donc un seuil critique, c’est pour cela que nous sommes dans une phase de regroupement. Nous le suggérons parfois aux établissements, ça permet de les mettre dans une dynamique quand ils hésitent à franchir le pas. Nous prenons néanmoins en compte la réalité territoriale : il faut des écoles dans les régions pour former les cadres locaux.

Les intégrations dans les PRES ou les campus à l’étranger sont-ils des points que vous prenez en compte ?

Nous ne les prenons pas en compte spécifiquement : ce qui nous intéresse, c’est la manière dont les écoles se projettent en termes de développement de site, d’emplois. Nous les interrogeons beaucoup sur le futur. L’intégration à un PRES est intéressante dans la mesure où elle est cohérente avec la stratégie globale de l’établissement. En ce qui concerne les campus à l’étranger, nous sommes extrêmement attentifs à ce que les écoles nous informent, y compris une fois qu’elles ont obtenu le grade de master : cela change les perspectives, en termes d’emploi notamment.

Comment jugez vous l’insertion professionnelle globalement ?

Je souhaite que nous puissions jouer un rôle sur la comptabilisation du nombre total d’étudiants des formations en commerce et gestion qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi. Nous demanderons aux écoles de nous fournir une projection sur trois ans : il est important que le nombre de personnes formées corresponde à la capacité d’absorption du marché de l’emploi.

Une augmentation significative du nombre de formations visées est-elle envisageable ?

Je trouve que nos écoles de gestion progressent : toutes les écoles qui ont le grade de master sont des écoles de qualité. Dans ce contexte, et si le marché de l’emploi suit, une augmentation progressive pourrait avoir lieu. Mais il n’y aura de toute façon pas d’explosion. Je suis favorable à ce que les établissements puissent obtenir un 2ème grade de master dans le cas ou elles mettraient en place un master anglophone destiné à promouvoir les formations françaises auprès des étrangers.

Où est-il possible de trouver des informations précises sur les formations que vous avez visées ?

D’ici la fin de l’année, une synthèse de toutes les formations passées en commission depuis septembre 2010 sera mise en ligne sur notre site www.cefdg.fr En juin 2012, nous publierons l’ensemble des indicateurs précis et les caractéristiques d’ensemble des formations visées.

1 2


04/11/2011
Propos recueillis par David Allais
Notez

Voir aussi : aeres, cefdg, master, pres
Lu 9718 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont modérés a posteriori. Nous acceptons volontiers la critique de nos articles, les précisions et corrections apportées par les lecteurs ou l'ouverture de débats contradictoires en lien avec le sujet abordé. À l'inverse, nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire que nous considérons comme diffamatoire ou hors-sujet.

Journalisme / Communication | Enseignement | Ecoles de commerce | Classements | Ecoles d'ingénieurs | International | Sciences-Po | Vie universitaire








Chercher sur le site