Education, formation, emploi, masters, grandes écoles et recherche. Observatoire Boivigny.


Observatoire Boivigny, informations et analyses sur l'enseignement supérieur


Edgard Gnanou nommé directeur général de l’EDC  09/10/2011

Florence de Finance a quitté la direction générale de l’Ecole des Dirigeants et Créateurs d’Entreprises (EDC), basée dans le quartier de la Défense à Paris, peu avant l’été. L’école était depuis gérée en direct par l’un de ses co-propriétaires, à savoir Alain-Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier et ancien de l’établissement.

On connaît désormais le nom du nouveau DG recruté par l’EDC pour remplacer Florence de Finance : il s’agit d’Edgard Gnanou. Docteur en gestion passé par Dauphine et le CNAM, il a fait l’essentiel de sa carrière à des postes de direction en finances et comptabilité. Il était dernièrement membre du comité de direction d’une autre école de commerce, l’ESCP Europe, en tant que directeur des ressources pour les campus.

Le fait que l’EDC, une école de commerce post-Bac en 5 ans, confie sa direction générale à un Docteur en gestion est symptomatique des nouvelles exigences qui s’imposent à ces établissements s’ils veulent se maintenir dans la course et monter en puissance en terme de reconnaissance académique. Jadis formations exclusivement professionnelles destinées à former des cadres opérationnels, désormais les écoles de commerce doivent également produire de la recherche de qualité si elles veulent voir ou conserver le grade de master reconnu à leur diplôme.

Rappelons, par ailleurs, que l’EDC vient de rejoindre la banque Passerelle, au coté de 16 autres écoles membres du Chapitre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE). C’est la première école post-bac à rejoindre Passerelle. Elle participera ainsi aux Concours d’admissions parallèles – Passerelle 1 et Passerelle 2 – dès 2012.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires sont modérés a posteriori. Nous acceptons volontiers la critique de nos articles, les précisions et corrections apportées par les lecteurs ou l'ouverture de débats contradictoires en lien avec le sujet abordé. À l'inverse, nous nous réservons le droit d'effacer tout commentaire que nous considérons comme diffamatoire ou hors-sujet.








Chercher sur le site