Education, formation, emploi, masters, grandes écoles et recherche. Observatoire Boivigny.

Observatoire Boivigny, informations et analyses sur l'enseignement supérieur


        

Qu’est-ce que l’autonomie des universités ?


Les déclarations se multiplient sur le projet de loi dit "d'autonomie" ou de "modernisation" des universités. De quoi parle-t-on au juste ?



"L'autonomie des universités est une réforme très importante qui a été préparée avec beaucoup de soin par la conférence des présidents d'université et nous n'avons pas voulu que les choses soient confondues avec la réforme des diplômes européens. Mais nous ferons cette réforme des universités", a affirmé le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin le 19 janvier lors d'un débat avec Le Monde, l'Essec MBA et Radio Classique.

Les déclarations contradictoires se multiplient sur ce projet de loi dit "d'autonomie" ou de "modernisation" des universités, qui a déjà été reporté plusieurs fois. Le terme "autonomie" est associé par ses opposants à une libéralisation ou à une mise en concurrence des établissements. Mais de quoi parle-t-on ?

Une université qui gagne son autonomie ne devient pas une université privée (1). Un statut inexistant quoi qu’il en soit. Et une gradation existe. On peut ainsi lire le degré d’autonomie d’un établissement d’enseignement du supérieur selon qu’il jouit pleinement ou partiellement d’un ou de plusieurs des facteurs d’indépendance suivants (2) :

Maîtrise du budget

C’est-à-dire dépense libre des dotations de l'Etat, voire libre fixation des frais de scolarité

Stratégie de développement

Définition en interne du plan de développement à long terme et du positionnement de l’établissement sur un plan national et international

Politique de recrutement des étudiants

Mise en place d’une sélection des élèves à différents niveaux d’entrée, par exemple

Recrutement et gestion du personnel

Recrutement autonome des enseignants, des chercheurs et du personnel administratif. Voire libre gestion de la politique salariale et des plans de carrière

Maîtrise de l’organisation pédagogique

Définition de l’offre de formation et du contenu des cours

Investissement et gestion des biens mobiliers et immobiliers

C’est-à-dire une gestion autonome du parc immobilier, voire la libre acquisition de valeurs mobilières et la constitution de fonds de placement.

Audit interne

Evaluation par contrôle interne et par des pairs

Les universités françaises (filières générales) bénéficient déjà d’une marge d’autonomie pour chacun de ces facteurs. Ainsi peuvent-elles gérer librement une partie de leur budget, déterminer leurs besoins en investissements dans le cadre de contrats de plan avec l’Etat, définir librement leur développement à long terme sous l’impulsion d’un président élu au sein de l’université. Elles peuvent encore sélectionner les étudiants tout au long du parcours universitaire (sauf à l’entrée), ou favoriser la promotion de certains enseignants. Elle peuvent mettre en place des cours librement et choisir les intervenants (dans une certaine mesure) et peuvent encore créer des filiales pour gérer leurs contrats de recherche.

Mais :

- Les enseignants sont recrutés et salariés par l’Etat
- Les universités sont financées par des dotations sur critères (normes San Remo, appliquées automatiquement) et des dotations contractuelles (contrats négociés tous les quatre ans) versées par l'Etat
- La part des ressources financières autonomes est faible (taxe d’apprentissage, contrats de recherche ou de formation continue)
- Les universités ne peuvent pas sélectionner à l’entrée en premier cycle et ne sont pas libres de fixer les frais de scolarité comme elles l’entendent

Le degré d’autonomie en vigueur vise à fournir le même service public à tout étudiant sur le territoire, en répartissant équitablement les ressources. Le système permet aussi de favoriser l'accès à l'enseignement supérieur du plus grand nombre. Mais une de ses faiblesses à l'heure actuelle est sa rigidité. Il ne permet notamment pas aux universités de participer de manière efficiente à la compétition avec les établissements jouissant d’une autonomie accrue, en France (grandes écoles) ou à l’étranger.

NB :

(1) De même les établissements privés ne sont pas totalement autonomes par rapport à l’Etat (ne serait-ce que pour la certification du diplôme).
(2) Cette grille de lecture, inspirée d’un document émis par le réseau européen Eurydice, est proposée à titre indicatif et ne constitue pas une référence officielle.



Lire également : L'autonomie des universités, au-delà du slogan (juin 2007)

Découvrez le dossier le plus complet du web sur l'autonomie des universités; d'un point de vue historique, politique, fonctionnel, international…Ce dossier de 15 pages (et neuf articles) de l'Observatoire Boivigny répond à toutes les questions sur les enjeux liés à l'autonomie des universités, cette mesure phare du gouvernement. Un dossier exclusif à télécharger dans notre nouvel espace librairie

13/02/2005
Christophe Angeli
Notez

Voir aussi : autonomie
Lu 40748 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Olivier le 20/06/2007 21:41

Regarde bien le passage sur le recrutement des personnels...

Journalisme / Communication | Enseignement | Ecoles de commerce | Classements | Ecoles d'ingénieurs | International | Sciences-Po | Vie universitaire








Chercher sur le site