Education, formation, emploi, masters, grandes écoles et recherche. Observatoire Boivigny.

Observatoire Boivigny, informations et analyses sur l'enseignement supérieur


        

Il y a 10 ans, le rapport Attali…




Des campus à l’américaine

Il y a 10 ans, le rapport Attali…
...
Ce qu’il y avait dans le rapport :

Attali proposait en 1998 que les campus universitaires puissent devenir « de véritables cadres de vie pour les étudiants, organisant des infrastructures matérielles dans lesquelles leurs étudiants pourront à la fois étudier, se distraire, se loger, communiquer ».

Des campus unifiés auraient ainsi été constitués « à Lyon, Strasbourg, Grenoble, Toulouse, Lille, Rennes où voisinent des écoles et des universités et où se trouvent concentrés des moyens d’enseignement, de recherche et de développement industriel ».


Où en est-on ?

Les universités françaises n’ont pour la plupart pas de campus aux standards de qualité internationaux. Les bâtiments sont dégradés soit du fait de l’absence d’entretien, soit parfois par les étudiants eux-mêmes ou des éléments extérieurs à l’université puisque les locaux sont rarement surveillés ou protégés. Les bibliothèques, restaurants, logements et lieux de sports sont pauvres en moyens et peu accueillants. Il n’existe pas toujours d’unité de lieu pour les locaux d’enseignement, de résidence et de restauration. Et même quand cette unité de lieu existe, les campus français sont désertés une fois les cours finis.

Nicolas Sarkozy a annoncé le 29 novembre dernier que la vente de 3% du capital d’EDF devait financer un « plan d'investissement » supplémentaire de cinq milliards d'euros pour les universités. Un plan qui sera justement destiné à doter les universités « des plus beaux campus», afin que les « étudiants puissent travailler dans des locaux dignes de ce nom ». Ainsi, il a annoncé le 8 janvier le lancement en 2008 de « dix projets de rénovation universitaire" pour lutter contre le délabrement des universités françaises ».
...

rapport_Attali_98.pdf rapport Attali 98.pdf  (504.73 Ko)


22/01/2008
Notez

Lu 66022 fois


Commentaires des lecteurs

1.Posté par Jip le 23/01/2008 19:01

Le rapport Attali de 1998 a de grands mérites, en particulier d'avoir diffusé en France le modèle baptisé plus tard LMD. Mais dire comme certains, y compris l'auteur, qu'il est à l'origine du modèle serait tout à fait inexact. Non seulement parce que cette question était en débat depuis des années chez les spécialistes, mais parce que certains pays européens avaient déjà fait cette réforme en 1998. Ce n'était pas un acte de visionnaire, juste un rattrapage.
En second lieu on peut dire effectivement que les problèmes de notre enseignement supérieur sont posés depuis plus de vingt ans. Et que l'on commence seulement à s'y attaquer. Mais il faudrait faire un inventaire plus précis.
Vous remarquerez que si dans son rapport de 1998 Attali propose de mettre en cause le monopole de l'X et de L'ENA, il n'en parle plus dans son rapport de 2008, qui pourtant consacre de long développement aux "professions fermées". A-t-il conclu que mettre fin au monopole des taxis était plus urgent que d'ouvrir au monde la haute fonction publique ?

2.Posté par lyas le 24/01/2008 10:59

salut,
je te cite;"Attali propose de mettre en cause le monopole de l'X et de L'ENA, il n'en parle plus dans son rapport de 2008"

As-tu pris le temps de bien lire?


Journalisme / Communication | Enseignement | Ecoles de commerce | Classements | Ecoles d'ingénieurs | International | Sciences-Po | Vie universitaire








Chercher sur le site